6 raison de visiter Mèze: la plus veille ville du Thau

Forte d’une richesse patrimoniale, Mèze est une ville dynamique d’environ 11 000 habitants. De la conchyliculture et de l’ostréiculture, et d’une vie sportive et culturelle importante, la production de coquillages est le pilier de l’économie de Mèze depuis près d’un siècle. L’ensemble du bassin de Thau s’est bâti d’une réputation internationale pour la qualité de ses fruits de mer. Mèze accueille également son Ecosite, centre de recherche environnementale pour la protection des lagunes, l’assainissement des eaux, etc.

Mèze, active dans la biodiversité

Récompensé par l’Afnor, l’Association Française de Normalisation, le port de Mèze a obtenu la certification « Port actif en biodiversité » en début 2021 pour la qualité de sa gestion environnementale. La certification traduit la volonté de concilier l’exploitation d’un port avec des actions en faveur de la biodiversité. Cette marque de reconnaissance prestigieuse repose sur l’engagement de gestionnaires qui agissent en faveur de la biodiversité locale du port. Les installations sur les quais, les nurseries artificielles pour les jeunes poissons et les mesures de protection prises lors des épisodes de naissances massives d’hippocampes dans le port ont largement contribué à cette certification.

Mèze et la paléontologie

Mèze est la plus ancienne ville autour de la lagune de Thau et a ses racines fermement implantées en paléontologie avec la découverte de fossiles d’œufs de dinosaures en mars 1996. Un nombre considérable d’œufs et de nids de dinosaures ont été trouvés in situ, ce qui a établi que la zone avait été utilisée pendant près de dix millions d’années (de 71 à 65 millions d’années) par de nombreuses espèces différentes de dinosaures. Un parc-musée, le Musée des Dinosaures, consacré aux dinosaures et à l’évolution de l’homme a ensuite été ouvert avec des maquettes et des expositions de fossiles.

Le coeur de la ville de Mèze

Mèze est une petite ville animée. Sa place du marché attire de nombreux visiteurs les jours de marché (mercredi et dimanche) et la ville offre un large choix de petites boutiques authentiques de proximité. Le marché couvert accueille un festin de fruits de mer frais, viandes, fruits et légumes et plats cuisinés.

Derrière le marché, les visiteurs peuvent se promener dans les rues étroites pour explorer la vieille ville, en particulier les attrayants passages voûtés. Une partie des anciens remparts est également visible le long de la lagune.

Juste à côté de l’esplanade, le Château Girard ouvre ses portes aux expositions d’art pendant l’été. Construite en 1660 par la famille Muret sur un terrain à l’extérieur des murs de la ville, l’ancienne petite propriété est devenue au fil du temps une demeure seigneuriale. Occupé par des familles bourgeoises de Mèze pendant 300 ans depuis le 17ème siècle, le dernier propriétaire céda le château à la commune. Profitez des jardins et du parking gratuit.

Mèze : son port et ses plages

Niché entre les plages se trouve le port de Mèze avec ses yachts, des excursions en catamaran pour visiter les parcs à huîtres, des restaurants et un grand parking gratuit. Le port traditionnel de forme rectangulaire est bordé de palmiers. C’est à la fois un port de pêche en activité et un port de plaisance. En été, des artistes locaux vendent leurs produits tous les jeudis soirs.

Deux petites plages, l’une à côté du club de voile de Mèze, l’autre à côté de la capitainerie, permettent aux visiteurs de profiter d’une ambiance décontractée, du beau temps et de se baigner dans l’eau salée puisque la lagune de Thau communique avec la mer Méditerranée. L’eau est également plus chaude et moins profonde, ce qui ravira petits et grands.

Mèze et ses chapelles

Appelée aussi Notre-Dame des 7 Douleurs, la Chapelle des Pénitents du XIIe siècle symbolise l’identité culturelle de Mèze puisque les premières traces de l’occupation de Mèze ont été retrouvées sur le site. Il surplombe les remparts au bord de la lagune de Thau, et accueille des expositions d’art et des concerts d’orgue pendant l’été. Il a été restauré plusieurs fois au fil des ans. Profitez de la superbe vue sur les parcs à huîtres et sur Sète et Balaruc.

Une autre chapelle de Mèze, un peu à l’écart, est la chapelle Saint-Martin-de-Caux, un pittoresque style roman construit au XIIe siècle sur un lieu sacré datant de l’Antiquité. Des ruines gallo-romaines y ont été découvertes, notamment des tombes et des statues de marbre.

Dans le centre-ville à côté du marché couvert, l’église Saint-Hilaire a été construite aux XIVe et XVe siècles dans un style gothique méridional par Étienne de Cambrai à l’emplacement d’une ancienne église. Son clocher a joué plusieurs fois un rôle défensif au cours des nombreuses batailles que la ville a connues. Il a été plusieurs fois repensé et présente divers contreforts.

Mèze et le Festival de Thau

Créé en 1991 à Mèze, appelé à l’origine « Festival de Jazz à la sauce Mézoise », le plus ancien festival de musique du territoire est devenu le Festival de Thau en 1997. En 29 ans, le festival a accueilli des artistes du monde entier sous le thème de la musique du monde. Le festival se déroule dans plusieurs villes autour de la lagune de Thau, le port de Mèze étant le site principal. Des actions culturelles sont menées tout au long de l’année, dans le même esprit que le Festival de Thau : ouverture culturelle, cohésion sociale et protection de l’environnement.

Se rendre à Mèze

Mèze se trouve à 19 km de Sète en passant par Balaruc. Profitez d’une journée avec une promenade autour du port, farniente sur les plages, faire du shopping sur les marchés, prendre un verre ou dîner dans les restaurants de fruits de mer

Please follow and like us:

La Pointe Courte : petit port de Sète à l’ancienne

La Pointe Courte, situé dans sa partie nord et donc face à l’étang de Thau, est un quartier de cabanons de pêcheurs, une petite ville retranchée dans la ville, protégé du tumulte touristique. Ce quartier sétois ne peut laisser indifférent.

Maisons colorées

Construit de manière anarchique sur les rives de l’étang de Thau, la Pointe Courte est comme la marque indélébile d’un passé qui ne veut pas s’estomper. Des maisons colorées d’un étage, un quai ­ celui du Mistral­, deux rues et quelques ruelles qui renvoient aux traditionnelles joutes marines : traverse des Tambours, des Rameurs, des Barreurs, des Jouteurs.

Les Pointus et leur gastronomie

Quartier de la pêche, nommé “les petits métiers de l’étang”, les habitants de la pointe courte se font appeler “les pointus”. Leur racines restent italiennes, les premiers pêcheurs venaient des environ de Naples et on revendique force macaronadetielles et baudroies en bourride, une gastronomie et une culture italienne populaires. Un après-midi d’été on imagine bien les habitants faire la sieste à l’heure la plus chaude, tandis que d’autres, à l’abri du soleil, surveillent d’un œil plus ou moins attentif les gosses qui profitent des eaux de l’étang. Le temps est comme figé.

Chats, art, proverbes…

Au bord de l’étang, il reste des cabanons en bois dont l’un est un refuge pour les chats géré par l’association Pattes de velours. Certains sont faits de bric et de broc, d’autres soigneusement repeints de bleu. Ils délivrent calembours, peintures, photos de joutes, créations d’art modeste, proverbes locaux…

Le quartier devient célébrité

En 1954, Agnès Varda, alors jeune photographe, y tourna son premier film, La Pointe Courte, précurseur de la Nouvelle Vague. C’est elle qui fit entrer le quartier dans la célébrité. La cinéaste, décédée le 29 mars 2019, garda toute sa vie des relations privilégiées avec Sète et avec les Pointus.

Une traverse au cœur de la presqu’île porte son nom. Une superbe fresque est apparue à l’occasion du festival international d’art contemporain Sète-Los Angeles en septembre 2019. Signée de l’artiste américaine, Barbara Carrasco, elle offre un hommage, façon images de cinéma, au film d’Agnès Varda sur le quartier. Sur le mur, dans une palette, d’autres signatures s’ajoutent à celle de Barbara Carrasco.

Toujours de l’authenticité

Le quartier s’est sans doute enrichi, mais il a su garder un agréable parfum d’authenticité. Très agréable, les habitants jouent un peu le jeu pour les quelques touristes avertis qui viennent découvrir ce coin à l’écart des sentiers battus.

A deux pas du Piade

Marchez à pied en moins de 10 minutes depuis Le Piade sur le Pont Sadi-Carnot puis suivez la piste cyclable sous le Pont Maréchal-Foch, un pont basculant / roulant ferroviaire situé à côté du pont Sadi-Carnot.

Please follow and like us:

Les 5 perles de l’Etang de Thau

Découvrir l’étang de Thau

L’Étang de Thau ou bassin de Thau est le plus grand d’une série d’étangs qui s’étendent le long de la région Languedoc-Roussillon, de la côte de la rivière Rhône jusqu’aux contreforts des Pyrénées qui forment la frontière de l’Espagne. Il est le deuxième plus grand lac de France.

Il est environ 21 km de long et 8 km de large, avec une superficie de 7012 hectares. La profondeur moyenne de l’étang est de 4,5 m, mais dans le chenal central de navigation, il peut être 10 mètres de profondeur. Près de Bouzigues il y a une dépression d’un diamètre de 100 mètres à 30 mètres. Cette Fosse de la Vise a une source d’eau chaude qui alimente le spa à Balaruc.

Je vous propose d’en faire le tour de l’étang depuis Sète jusqu’à Marseillan.

Sète, la Venise du Languedoc

Ville natale de Georges Brassens, Sète charme par ses nombreux canaux, son port de pêche pittoresque et ses 12 km de plages protégées. Pour profiter d’un panorama saisissant sur laville, 2 points de vue sont à conseiller : le Mont Saint Clair qui révèle la structure de la ville à 183 mètres d’altitude et le Domaine des Pierres Blanches, d’où on peut apercevoir, si la météo le permet, les Pyrénées et le Mont Canigou. Autres immanquables de Sète : l’espace George Brassens et les fêtes de la Saint-Louis, joutes nautiques typiques qui se déroulent fin août.

Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France

Balaruc-les-Bains est spécialisée en rhumatologie et phlébologie et accueille plus de 46 000 curistes médicalisés par an. Un nouvel établissement, « les Thermes de Balaruc-les-Bains », a ouvert ses portes le 2 mars 2015. Il regroupe sur 16 000 m², 5 bassins de soins collectifs et 7 secteurs de soins d’hydrothérapie indépendants. 4 sont dédiés à l’application de boue thermale, soin réputé de la station, avec l’utilisation d’un nouveau lit d’application spécialement développé et breveté pour les Thermes.

Bouzigues et ses élevages d’huîtres et de moules

Le charmant village de pêcheur de Bouzigues est un haut lieu de l’activité conchylicole. La visite du Musée de l’étang de Thau permet d’en apprendre davantage sur les métiers des “paysans de la mer” et les activités du bassin de Thau. Une mise en scène originale des objets recrée l’ambiance de la pêche : aquariums, vidéo, maquettes…

Mèze, l’écologique

Mèze est la plus ancienne bourgade du bassin de Thau. Pôle de recherche consacré à la protection de l’environnement et de l’aquaculture, l’écosite du Pays de Thau, y explique aux visiteurs comment « la nature nettoie l’eau » avec des plantes et animaux microscopiques.

Marseillan et son patrimoine viticole

Le port classé de Marseillan témoigne fièrement de son passé lié à la viticulture. Anciennes bâtisses de maîtres et autres chais majestueux encadrent les flots. A quelques encablures, la Pointe des Onglous et son phare marquent l’embouchure du Canal du Midi dans les eaux de l’étang de Thau. On y profite d’un sublime point de vue sur Sète et sur toute la lagune. La visite des chais de Noilly Prat permet également de découvrir les techniques de l’élaboration du Vermouth, apéritif à base de vin blanc.

Please follow and like us: