Visitez l’exposition de Manitas de Plata à Sète

Après un délai imposé par la situation sanitaire, l’exposition Manitas sera ouverte à partir du 16 janvier au Conservatoire Intercommunal de Sète. L’exposition retrace le parcours de l’artiste depuis Sète en photos.

Qui était Manitas de Planta, le Gitan ?

Manitas de Plata était un célèbre guitariste de flamenco. Il a vendu des millions de disques, s’est lié d’amitié avec Salvador Dalí et Brigitte Bardot, s’est produit devant des foules bruyantes au Carnegie Hall, a fait et dépensé des fortunes et a généralement vécu une vie d’appétits comblés.

Descendant d’une famille rom d’Espagne installée en France, Manitas de Plata – le nom qu’il prit lorsqu’il commença à jouer qui signifie « petites mains d’argent » en espagnol – est né Ricardo Baliardo à Sète le 7 août 1921. Il a grandi dans un caravan dans la région. Son père était catalan et sa mère occitane. Sans instruction de la guitare et incapable de lire ni les mots ni la musique, il aurait ramassé l’instrument à l’âge de 9 ans, acquis avec l’argent que son père gagnait en vendant son âne et copié le style des paysans andalous connus sous le nom de flamenco.

Manitas de Planta, devient célèbre

Il s’est fait un nom en tant que jeune homme jouant dans les cafés et festivals de Provence. Il est devenu célèbre en jouant chaque année aux Saintes -Pèlerinage gitan de Marie-de-la-Mer en Camargue. En l’entendant jouer à Arles en 1964, Pablo Picasso signe sa guitare et s’écrie: “cet homme vaut plus que moi!” Picasso voulait lui offrir un tableau, mais Manitas a refusé, arguant qu’un gitan ne possède rien, même pas sa propre vie, qui est dirigée par la famille, la musique et les femmes !!

Manitas, mondialement reconnu

Manitas de Plata ne s’est fait connaître aux États-Unis qu’après une exposition de photographies à New York. Il avait enregistré son premier album officiel dans la chapelle d’Arles en France, en 1963, pour le label Phillips. Il a ensuite été réédité, en 1967, par le label Connoisseur Society et vendu par le biais du Book of the Month Club. Cela l’a amené à l’attention d’un public américain. Un manager américain a obtenu une réservation pour jouer un concert au Carnegie Hall de New York le 24 novembre 1965. « Manitas de Plata, le guitariste manouche qui travaille avec la bravoure d’un matador, a repris l’arène du Carnegie Hall samedi à minuit et a gagné 2600 paires d’oreilles », écrivait Robert Shelton dans le NY Times en 1967, ajoutant:« Il est un flamenquista de Actors Studio, qui jette de généreux baisers à une galerie adulante et qui savoure l’acte de narguer le taureau de l’attention avec sa cape de virtuosité et l’ego. »

Il a ensuite fait le tour du monde à partir de 1967 et a enregistré des disques.

La tradition se prolonge : Les Gipsy Kings

A travers lui, la tradition se perpétue avec sa famille fondant le célèbre groupe les Gipsy Kings. Le groupe a débuté à Arles dans les années 1970, lorsque les frères Nicolas et Andre Reyes, les fils de l’artiste flamenco Jose Reyes, a fait équipe avec leurs cousins Jacques, Maurice et Tonino Baliardo. À l’époque, Reyes et Manitas de Plata formaient un duo qui a déclenché la plus grande popularité de la rumba flamenca (également connue sous le nom de rumba espagnole ou gitane). Lorsque Reyes s’est séparé de Manitas de Plata, il a fondé un groupe avec ses fils, qu’il a appelé Los Reyes.

Les Gipsy Kings ont passé deux décennies et demie remarquables au sommet, dans une catégorie qui leur est propre. Pourtant, dans ces périodes occasionnelles où ils ne sont pas en tournée, les membres du groupe vivent toujours avec leurs familles dans le sud de la France, la région qui a défini leurs identités et leur son.

De nombreux membres de sa propre famille étaient également des musiciens de flamenco bien connus, notamment son jeune frère Hippolyte Baliardo et son fils aîné Manero Baliardo. Un autre fils, Bambo Baliardo, est toujours musicien et interprète.

Visitez l’exposition Manitas de Planta

Du 16 janvier à juillet 2021, l’exposition Manitas de Plata est ouverte au Conservatoire Manitas de Plata à 1750 Quai des Moulins, 34200 Sète.

Si vous n’avez pas de transport, prenez le bus depuis la gare ou marchez le long du canal pendant environ 30 minutes.

L’exposition est ouverte les mardis, mercredis et jeudis de 14h à 17h et le samedi de 10h à 17h, sur rendez-vous. Téléphonez 0499047630 pour réserver.

Please follow and like us: